Partager

Critères de compatibilité avec le pacte vert pour l’Europe appliqués aux projets d’intérêt commun

Question écrite 18 juin 2020

En février 2020, le Parlement a adopté la quatrième liste de projets d’intérêt commun. Kadri Simson, commissaire chargée de l’énergie, et Frans Timmermans, vice-président exécutif de la Commission européenne, ont promis de garantir que ces futurs projets d’infrastructures énergétiques soient compatibles avec le pacte vert pour l’Europe. La Commission pourrait-elle préciser les critères de durabilité qu’elle compte appliquer pour s’assurer que seuls les projets sans gazole d’origine fossile bénéficieront d’un soutien? En particulier, pourrait-elle répondre aux questions suivantes: 

Dans l’analyse coûts/avantages des projets, la Commission appliquera-t-elle la méthode de la BEI en matière d’évaluation de l’empreinte carbone, qui prend en compte les émissions directes et indirectes (soit les champs d’application 1 à 3, le champ d’application 3 concernant toutes les émissions de gaz à effet de serre lors de l’utilisation finale, dues à la combustion de gazole d’origine fossile)?

La Commission publiera-t-elle le classement des projets sélectionnés? Cela suppose d’appliquer:

un processus transparent de sélection des projets, notamment en rendant les données sur l’analyse coûts-avantages des projets accessibles au public;

une valeur de référence, y compris les émissions absolues;

un prix de référence du carbone, conformément aux objectifs de l’accord de Paris.

La Commission compte-t-elle appliquer le principe de primauté de l’efficacité énergétique, demander une évaluation approfondie des besoins en infrastructures afin de promouvoir l’utilisation efficace des infrastructures existantes et prendre en compte la réduction de la demande d’énergie résultant de la mise en œuvre de la législation de l’Union?

En savoir plus sur ce lien
Sujets associés
Question à la commission

L'économie au service des peuples

Pour une bifurcation écologique et sociale

24 août 2022
Jets privés et méga yachts : nuisances de l' "abondance"
Cet été, comme tous les étés, c’était retour au bercail familial. J’ai pris l’habitude de vous parler de Bonifacio, mon petit village au sud de la Corse (peuplé en bonne partie par ma famille 😉), et de ses méga-yachts qui envahissent le port dès l’été commencé. Cet été n’y a évidemment pas échappé.
6 juil. 2022
Taxonomie : vote de la honte au Parlement européen

Le Parlement européen vient d'enterrer officiellement toute ambition...

Autour des mêmes combats

24 août 2022

Jets privés et méga yachts : nuisances de l' "abondance"

Cet été, comme tous les étés, c’était retour au bercail familial. J’ai pris l’habitude de vous parler de Bonifacio, mon petit village au sud de la Corse (peuplé en bonne partie par ma famille 😉), et de ses méga-yachts qui envahissent le port dès l’été commencé. Cet été n’y a évidemment pas échappé.
6 juillet 2022

Taxonomie : vote de la honte au Parlement européen

Le Parlement européen vient d'enterrer officiellement toute ambition...

10 juin 2022

Festival de caricatures contre notre programme économique de la NUPES : ils ont peur

La NUPES est en très bonne position pour remporter les législatives....

21 février 2022

L’Union européenne sur le point de céder aux lobbys dans la lutte contre l’impunité des multinationales

Mais que se passe-t-il à la Commission européenne depuis 8 mois ? La proposition d’une directive pour rendre les multinationales responsables pour les violations des droits humains commises dans leurs chaînes d’approvisionnement a été repoussée plusieurs fois. En toute opacité et sans explications.
11 janvier 2022

Gaz et nucléaire “durables” : Macron Président de l'amicale de l'irresponsabilité écologique

2022 commence bien pour les énergies polluantes. Quelques heures avant la fin de l'année, la Commission européenne a officiellement proposé d’inclure le gaz et le nucléaire dans sa liste des activités “durables”, leur ouvrant la porte à de nouveaux financements. Cette décision incompréhensible, alors que l’Europe ne respecte déjà pas l'accord de Paris, a été rendue possible par la mobilisation acharnée d'Emmanuel Macron, qui a pris la tête d'une coalition d'irresponsables avec les pays gaziers et l'extrême droite européenne, pour le plus grand bonheur des lobbys.

Vous pouvez lire aussi

Restez informés

Nous utilisons Mailchimp comme plate-forme marketing. En cliquant ci-dessus pour vous abonner, vous reconnaissez que vos informations seront transférées à Mailchimp pour en savoir plus sur la politique de protection des données de Mailchimp.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien en bas de nos emails. Pour avoir plus d'informations sur notre politique de protection des données personnelles, vous pouvez visiter notre site internet

Données personnelles

Les cookies permettent d'améliorer votre experience et facilitent la réactivité de notre site. Sur notre site, un cookie est actif : Google Analytics. Il récolte des données statistiques anonymes sur le site. Lorsque vous visitez le site de Manon Aubry, une seule donnée personnelle vous concernant est collectée avec ce cookie, il s'agit de votre adresse IP, mais celle-ci est anonymisée automatiquement par le système sans possibilité d'identification de la personne concernée. Si vous ne souhaitez pas que notre site utilise ce cookie, vous pouvez le refuser ci-après.