Partager

#QuiCommande : Manon Aubry lance une campagne citoyenne face aux lobbys pour mettre un terme à l’impunité des multinationales avec le devoir de vigilance européen

Actualité 24 février 2021

Un vote majeur aura lieu au Parlement européen la semaine du 8 mars visant à mettre un terme aux violations des droits de l’homme et aux destructions de l’environnement commises par des multinationales dans leurs chaînes d’approvisionnement. Alors que les lobbys s’activent en coulisses pour détruire toute ambition de ce texte, Manon Aubry lance une campagne citoyenne, soutenue par de nombreuses personnalités politiques et de la société civile, pour rappeler aux multinationales et décideurs européens “qui commande”.

Campagne #QuiCommande pour un devoir de vigilance européen

Un vote majeur aura lieu au Parlement européen la semaine du 8 mars visant à mettre un terme aux violations des droits de l’homme et aux destructions de l’environnement commises par des multinationales dans leurs chaînes d’approvisionnement. Alors que les lobbys s’activent en coulisses pour détruire toute ambition de ce texte, Manon Aubry lance une campagne citoyenne, soutenue par de nombreuses personnalités politiques et de la société civile, pour rappeler aux multinationales et décideurs européens “qui commande”.

Les entreprises qui opèrent sur le marché européen n’ont pas l’obligation de s’assurer du respect des droits humains et de l'environnement dans leurs chaînes de production.  Elles tirent impunément profit des crimes de leurs filiales et de leurs fournisseurs : déforestation en Amazonie, travail forcé des Ouïghours en Chine, expropriations en Afrique de l’Ouest. Les victimes, elles, obtiennent rarement justice devant les juges locaux et n’ont pas accès aux cours européennes.

Contre cette injustice mondialisée, la députée européenne Manon Aubry (co-présidente du groupe de la gauche au parlement européen) propose d’instaurer un “devoir de vigilance” européen qui sera soumis au vote au parlement européen la semaine du 8 mars. Il imposerait aux entreprises l’obligation de tout mettre en œuvre afin de s’assurer du respect des droits humains et de l’environnement, tout le long de leur chaîne de valeur. Pour la première fois, les entreprises pourraient être tenues juridiquement responsables de violations des droits humains ou de destructions de la planète commises par  leurs filiales ou sous-traitants. Elles pourraient ainsi être condamnées en justice et les victimes dédommagées.

Les multinationales mènent en ce moment une intense campagne de lobbying contre ce texte  qui peut mettre fin à leur impunité. Business Europe (le MEDEF européen et l’Afep (qui regroupe les entreprises du CAC 40) ont notamment contacté les eurodéputés pour les persuader de voter contre le texte en recourant à des arguments tous plus fallacieux. Après avoir répondu avec ironie à ces courriers  du soir en adressant une série de lettres d’amour parodiques aux lobbys, Manon Aubry lance aujourd’hui une grande contre-mobilisation citoyenne autour du hashtag #QuiCommande pour répondre à cette campagne opaque et trompeuse. A l’aide d’une vidéo animée et d’un appel à actions photos en inscrivant “#QuiCommande” et “c’est nous”,  les citoyens et des personnalités de la société civile rappellent que c'est à eux, et non aux lobbys, que les députés et les entreprises doivent rendre des comptes.


Note aux rédactions 

https://twitter.com/ManonAubryFr/status/1364477664283664385  

  • L’appel à action photos est disponible ici

https://manonaubry.eu/mes-combats/actualite/un-coup-de-main-pour-les-droits-humains-et-lenvironnement-contre-limpunite-des-multinationales-vous-aussi-rappelez-aux-multinationales-que-cest-nous-qui-commandons

  • Les deux premiers épisodes des lettres parodiques d’amour aux lobbys sont disponibles ici

https://www.youtube.com/playlist?list=PLBPnAjfcfZU9qa9xdp8QwNPIKEyo60MBK 


Contact presse 
Matthieu Barberis - matthieu.barberis@la.europarl.europa.eu - +33643097758

Mettre au pas les lobbies et multinationales

14 mars 2021
#QUICOMMANDE : COMMENT NOTRE MOBILISATION CONTRE L’IMPUNITÉ DES MULTINATIONALES A PAYÉ !
Quand j’ai mis pour la première fois les pieds au parlement européen en mai 2019 juste après avoir été élue, j’avais un objectif. Une obsession : parvenir à faire adopter un texte qui condamne en justice les entreprises qui violent les droits de l’homme et saccagent l’environnement. C’est pour ça que je bataillais dans le secteur associatif avant d’être élue. C’est ce combat que j’ai voulu emmener avec moi dans l’arène politique.
23 févr. 2021
Un coup de main pour les droits humains et l'environnement contre l'impunité des multinationales ? Vous aussi rappelez aux multinationales que c'est nous qui commandons !
Aidez-nous à propager ce tag, notamment via une action photo que vous pouvez faire seul ou a plusieurs pour aider à diffuser cette campagne : prenez-vous en photo avec un morceau de carton ou tout autre emballage de livraison (pochette, enveloppe etc.) en inscrivant "#QuiCommande" et "C'est NOUS". Comme moi ci-dessous !

Autour des mêmes combats

14 mars 2021

#QUICOMMANDE : COMMENT NOTRE MOBILISATION CONTRE L’IMPUNITÉ DES MULTINATIONALES A PAYÉ !

Quand j’ai mis pour la première fois les pieds au parlement européen en mai 2019 juste après avoir été élue, j’avais un objectif. Une obsession : parvenir à faire adopter un texte qui condamne en justice les entreprises qui violent les droits de l’homme et saccagent l’environnement. C’est pour ça que je bataillais dans le secteur associatif avant d’être élue. C’est ce combat que j’ai voulu emmener avec moi dans l’arène politique.
23 février 2021

Un coup de main pour les droits humains et l'environnement contre l'impunité des multinationales ? Vous aussi rappelez aux multinationales que c'est nous qui commandons !

Aidez-nous à propager ce tag, notamment via une action photo que vous pouvez faire seul ou a plusieurs pour aider à diffuser cette campagne : prenez-vous en photo avec un morceau de carton ou tout autre emballage de livraison (pochette, enveloppe etc.) en inscrivant "#QuiCommande" et "C'est NOUS". Comme moi ci-dessous !
4 décembre 2020

Le seul vainqueur du modèle Amazon, c'est Jeff Bezos

C’est de ce modèle-là promu par le gouvernement et le ministre de l’économie Bruno Le Maire dont nous ne voulons pas. Car nous y sommes tous perdants. Les consommateurs, les petits commerces, la planète, nos services publics, l’Etat. C’est ce modèle que nous combattons en demandant un moratoire sur les nouveaux entrepôts, une taxe sur les profiteurs de crise et une liste crédible de paradis fiscaux. Avant que le modèle Amazon ait tout emporté sur son passage.
28 septembre 2020

Blackrock casse les prix et notre démocratie

En pleine pandémie de coronavirus, la Commission européenne a nommé Blackrock, la géante des investissements fossiles, conseillère finance durable.
23 septembre 2020

Pierre par pierre, nous détruisons le mur de l'évasion fiscale !

Ca y est, c’est fait, la commission en charge des questions de justice fiscale...

9 septembre 2020

Un scandale écologique en faveur des multinationales

Le traité sur la charte de l’Energie est le plus vaste traité de libre-échange...

Vous pouvez lire aussi

Restez informés

Nous utilisons Mailchimp comme plate-forme marketing. En cliquant ci-dessus pour vous abonner, vous reconnaissez que vos informations seront transférées à Mailchimp pour en savoir plus sur la politique de protection des données de Mailchimp.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien en bas de nos emails. Pour avoir plus d'informations sur notre politique de protection des données personnelles, vous pouvez visiter notre site internet

Données personnelles

Les cookies permettent d'améliorer votre experience et facilitent la réactivité de notre site. Sur notre site, un cookie est actif : Google Analytics. Il récolte des données statistiques anonymes sur le site. Lorsque vous visitez le site de Manon Aubry, une seule donnée personnelle vous concernant est collectée avec ce cookie, il s'agit de votre adresse IP, mais celle-ci est anonymisée automatiquement par le système sans possibilité d'identification de la personne concernée. Si vous ne souhaitez pas que notre site utilise ce cookie, vous pouvez le refuser ci-après.