Partager

Impact climatique des jets privés

Question écrite 21 septembre 2022

L’une des principales insuffisances du calcul des émissions par habitant (empreinte carbone individuelle moyenne) est qu’il masque de très fortes disparités en termes d’émissions de carbone au sein des sociétés. En France, où la moyenne annuelle des émissions est de 8,7 tonnes équivalent CO2(tCO2e) par habitant, la moyenne des 50 % du bas est plutôt faible, avec 5 tCO2 par habitant, tandis qu’elle s’élève à presque 25 tCO2e par habitant pour les 10 % les plus riches de la société[1].

On estime que 50 % des émissions mondiales de l’aviation ne sont causées que par 1 % de la population[2]. Le secteur de l’aviation a été durement frappé par la pandémie de COVID-19 et les restrictions qui s’en sont suivies en matière de voyages internationaux, puis par les perturbations dans les aéroports en raison d’une gestion déficiente. Selon les estimations, l’utilisation des jets privés en Europe a augmenté de 30 % par rapport aux niveaux d’avant la pandémie pour atteindre près de 179 000 vols, de nombreuses personnes parmi les plus fortunées essayant d’échapper au désordre régnant dans les aéroports et aux horaires de vol imprévisibles[3].

  • 1.Que compte faire la Commission pour limiter de manière significative l’utilisation des jets privés en particulier?
  • 2.La Commission compte-t-elle s’engager, de sa propre initiative, à interdire l’utilisation de jets privés par ses propres dirigeants?


Restez informés

Nous utilisons Mailchimp comme plate-forme marketing. En cliquant ci-dessus pour vous abonner, vous reconnaissez que vos informations seront transférées à Mailchimp pour en savoir plus sur la politique de protection des données de Mailchimp.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien en bas de nos emails. Pour avoir plus d'informations sur notre politique de protection des données personnelles, vous pouvez visiter notre site internet

Données personnelles

Les cookies permettent d'améliorer votre experience et facilitent la réactivité de notre site. Sur notre site, un cookie est actif : Google Analytics. Il récolte des données statistiques anonymes sur le site. Lorsque vous visitez le site de Manon Aubry, une seule donnée personnelle vous concernant est collectée avec ce cookie, il s'agit de votre adresse IP, mais celle-ci est anonymisée automatiquement par le système sans possibilité d'identification de la personne concernée. Si vous ne souhaitez pas que notre site utilise ce cookie, vous pouvez le refuser ci-après.