Partager

Jets privés et méga yachts : nuisances de l' "abondance"

Billet d'humeur 24 août 2022

Cet été, comme tous les étés, c’était retour au bercail familial. J’ai pris l’habitude de vous parler de Bonifacio, mon petit village au sud de la Corse (peuplé en bonne partie par ma famille 😉), et de ses méga-yachts qui envahissent le port dès l’été commencé. Cet été n’y a évidemment pas échappé.

Alors comme chaque année, j’ai arpenté le port en sirotant une glace et fait ma revue annuelle des paradis fiscaux d’immatriculation de ces yachts. Cette année encore, la  concurrence était forte entre Valetta (Malte) et GeorgeTown (îles Caïmans). Cette année encore, l’indécence de leur richesse contrastait avec la nullité de leurs impôts. Cette année encore, je savais pourquoi je mène d’arrache-pied depuis tout ce temps ce combat contre l’évasion fiscale. Et puis ce n’est pas comme s’ils n'avaient pas les moyens de payer leurs impôts : pendant que vous faisiez les fonds de tiroir pour payer un plein d’essence à 100€ et pouvoir partir en vacances, ces milliardaires dépensaient des dizaines de milliers d'euros rien que pour un plein. Tiens, prenez ce yacht l’Utopia (quelle ironie d’appeler son yacht Utopia !), c’est une consommation d’essence par heure équivalente à quasiment un SMIC. Et probablement à plus d’une année à rouler dans votre vieille voiture.

Mais cette année, comment ne pas être également fou de rage par l’utilisation sans compter de l’eau par ces méga-yachts alors que la Corse était au stade critique de l’alerte sécheresse ? Chaque petit recoin de ces immeubles flottants est astiqué, ré-astiqués, même les toiles et parfois ils arrosent même en l’air. Comme si l’Europe ne connaissait pas la pire sécheresse depuis 500 ans. Comme si plus d’une centaine de communes n’étaient pas déjà privées d’eau potable. Comme si l’eau n’était pas devenue une ressource si précieuse.

Alors que naît un débat (salutaire !) sur l’interdiction des jets privés, je veux y ajouter la question de ces méga-yachts. En une journée, le yacht de Vincent Bolloré a par exemple consommé l’équivalent de l’empreinte carbone annuelle d’un français. Avec ce budget CO2, il aurait pu parcourir… plus de 180 000 km an bus. Le yacht de Bernard Arnault pollue lui en un an l'équivalent de l'émission d'un français en… 1951 années !  Tout comme les jets, ces méga yachts sont vides une bonne partie de l’année. Et ne produisent aucune richesse puisqu’ils sont tous enregistrés dans les paradis fiscaux.

Alors, c’est bien d’une pierre trois coups que l’on pourrait faire en interdisant les méga yachts et les jet privés. Diminuer les émissions de CO2. Préserver l’eau. Et s’attaquer aux paradis fiscaux. Au-delà de l’impact climat, il en va de la justice sociale. Alors que les 10% les plus riches sont responsables de 50% des émissions de CO2, comment expliquer aux plus pauvres qu’ils devront « faire des efforts » comme le fait Macron quand les plus grandes fortunes continuent à faire des rodéos dans le ciel ou sur la mer ? À l'heure où Emmanuel Macron parle de la fin de l'abondance (quelle hypocrisie quand on sait combien il a soutenu l "'abondance" des grandes fortunes et des super-profits du CAC40 !), ne devrait-on pas enfin s'attaquer à l'abondance de ceux qui ont tout et détruisent la planète ?

Je suis sûre que les milliardaires trouveront d’autres occupations pour leurs vacances. Voire même qu’ils prendront parfois le train avec d’autres gens dans le même wagon. On peut leur dire qu’on y survit très bien ! 😉 (et comme le train est bien moins cher, on est tellement sympa qu’on leur fera même faire des économies, c’est pas souvent qu’on propose un gain de pouvoir d’achat pour les plus riches ! 😉) 

Alors, en voyant l’Utopia et les autres mega-yachts dans le port de Bonifacio, j’ai ressorti mon T-Shirt Taxez les riches et l’espoir que leur utopie à eux soit terminée. Et qu’enfin on les ramène sur terre. Une terre qui brûle et qui ne peut plus être saccagée par une poignée de privilégiés qui achètent leur doit à polluer et ont depuis longtemps fait sécession en pratiquant l’évasion fiscale.

Car mon utopie à moi, c’est de retrouver le port de Bonifacio avec ses bateaux de pêcheurs, ses terrains de boule et ses papys et mamies à refaire le monde autour.


Pour une bifurcation écologique et sociale

6 juil. 2022
Taxonomie : vote de la honte au Parlement européen

Le Parlement européen vient d'enterrer officiellement toute ambition...

11 janv. 2022
Gaz et nucléaire “durables” : Macron Président de l'amicale de l'irresponsabilité écologique
2022 commence bien pour les énergies polluantes. Quelques heures avant la fin de l'année, la Commission européenne a officiellement proposé d’inclure le gaz et le nucléaire dans sa liste des activités “durables”, leur ouvrant la porte à de nouveaux financements. Cette décision incompréhensible, alors que l’Europe ne respecte déjà pas l'accord de Paris, a été rendue possible par la mobilisation acharnée d'Emmanuel Macron, qui a pris la tête d'une coalition d'irresponsables avec les pays gaziers et l'extrême droite européenne, pour le plus grand bonheur des lobbys.

Autour des mêmes combats

6 juillet 2022

Taxonomie : vote de la honte au Parlement européen

Le Parlement européen vient d'enterrer officiellement toute ambition...

11 janvier 2022

Gaz et nucléaire “durables” : Macron Président de l'amicale de l'irresponsabilité écologique

2022 commence bien pour les énergies polluantes. Quelques heures avant la fin de l'année, la Commission européenne a officiellement proposé d’inclure le gaz et le nucléaire dans sa liste des activités “durables”, leur ouvrant la porte à de nouveaux financements. Cette décision incompréhensible, alors que l’Europe ne respecte déjà pas l'accord de Paris, a été rendue possible par la mobilisation acharnée d'Emmanuel Macron, qui a pris la tête d'une coalition d'irresponsables avec les pays gaziers et l'extrême droite européenne, pour le plus grand bonheur des lobbys.
22 juillet 2021

Une nouvelle alliance internationale pour répondre à la double crise du climat et des inégalités

Inondations meurtrières en Belgique et en Allemagne, feux géants en Sibérie, records de température au Canada… Même les pires climatosceptiques sont bien obligés de s’y résoudre : il n’est désormais plus possible d’ignorer les impacts ravageurs du dérèglement climatique. Partout sur la planète, des femmes et des hommes sont frappés quotidiennement par les conséquences de l’inaction climatique. Pire, ce sont les plus pauvres, alors qu’il sont les moins responsables de la destruction de l’environnement, qui paient le plus lourd tribu. Et ce n’est que le début.
12 mai 2021

Pas de bifurcation écologique possible sans confrontation sérieuse avec les règles européennes

L’Assemblée nationale a voté la semaine dernière une parodie de loi climat, sabordant les travaux de la Convention citoyenne. Oubliée la promesse de reprise “sans filtre” : la trahison démocratique est totale et l’irresponsabilité écologique consommée. Les propositions des 150 méritaient mieux. Et c’est parce que nous les respectons que nous nous sommes posé cette question qui n’est jamais traitée sérieusement. Comment appliquer l’intégralité du programme des conventionnels dans le cadre des règles européennes actuelles ?
11 décembre 2020

Pendant que Macron fanfaronne : l'UE impose l'austérité, recule sur le climat et cède face à l'extrême-droite hongroise

Emmanuel Macron aura beau fanfaronner, c'est un échec total. Pour la planète, comme pour nous tous.
4 décembre 2020

Le seul vainqueur du modèle Amazon, c'est Jeff Bezos

C’est de ce modèle-là promu par le gouvernement et le ministre de l’économie Bruno Le Maire dont nous ne voulons pas. Car nous y sommes tous perdants. Les consommateurs, les petits commerces, la planète, nos services publics, l’Etat. C’est ce modèle que nous combattons en demandant un moratoire sur les nouveaux entrepôts, une taxe sur les profiteurs de crise et une liste crédible de paradis fiscaux. Avant que le modèle Amazon ait tout emporté sur son passage.

Vous pouvez lire aussi

Restez informés

Nous utilisons Mailchimp comme plate-forme marketing. En cliquant ci-dessus pour vous abonner, vous reconnaissez que vos informations seront transférées à Mailchimp pour en savoir plus sur la politique de protection des données de Mailchimp.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien en bas de nos emails. Pour avoir plus d'informations sur notre politique de protection des données personnelles, vous pouvez visiter notre site internet

Données personnelles

Les cookies permettent d'améliorer votre experience et facilitent la réactivité de notre site. Sur notre site, un cookie est actif : Google Analytics. Il récolte des données statistiques anonymes sur le site. Lorsque vous visitez le site de Manon Aubry, une seule donnée personnelle vous concernant est collectée avec ce cookie, il s'agit de votre adresse IP, mais celle-ci est anonymisée automatiquement par le système sans possibilité d'identification de la personne concernée. Si vous ne souhaitez pas que notre site utilise ce cookie, vous pouvez le refuser ci-après.